Afin de faciliter votre navigation et vous proposer des offres adaptées, notre site utilise des cookies. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter notre page sur le respect de la vie privée. Fermer

Le spécialiste de la loi de défiscalisation Pinel

Actualités loi Pinel

Edition du 03/04/2017

L’attractivité du dispositif Pinel ne se dément pas !

Investissement Pinel
L'intérêt des investisseurs pour le dispositif Pinel est toujours aussi fort en ce début 2017, selon les gestionnaires de patrimoine de Theseis.

Tags investissement immobilier, investissement locatif, loi Pinel, patrimoine immobilier

C’est une nouvelle envolée des ventes de logements neufs en loi Pinel qui s’observe en ce début d’année. La remontée des taux et l’incertitude des présidentielles du printemps expliqueraient cet attrait pour le dispositif de soutien à l’investissement locatif. Explications.

Après plus de 60 000 logements neufs vendus via le dispositif Pinel en 2016, la dynamique des ventes pour de l’immobilier neuf à louer se confirme en ce début d’année 2017. En effet, Theseis, groupement de professionnels de la gestion de patrimoine, annonce une progression des ventes de 35 %, comparé au premier trimestre 2016, avec même une augmentation des ventes de 45 % sur le seul mois de janvier.
Un engouement qui est notamment lié à la remontée des taux d’intérêt des crédits immobiliers qui a incité les investisseurs à passer à l’acte pour profiter de ce dispositif qui prendra fin sous cette forme au 31 décembre 2017. « Sur le premier trimestre, avec près de 700 ventes en Pinel, l’activité a été très forte. Beaucoup d’investisseurs potentiels qui envisageaient un tel achat sont passés à l’acte, avec la volonté de bénéficier encore des taux bas et de profiter de ce dispositif avantageux avant qu’il ne soit potentiellement remis en cause… Même si à ce jour il est peu probable qu’il ne soit pas reconduit. Dans ce contexte, nous envisageons de réaliser plus de 3 000 ventes cette année, soit une croissance globale de l’ordre de 15 % par rapport à 2016 qui fut déjà une année record », analyse Renaud Cormier, directeur général de Theseis.

Quel est le profil des investisseurs en ce début 2017 ?


Chez le courtier, Vousfinancer.com, partenaire de Theseis, au premier trimestre 2017, l’investisseur a en moyenne 43 ans avec des revenus d’un peu plus de 6 500 €/mois et un apport moyen de 1 688 €. Le prêt principal est d’un peu moins de 200 000 € sur une durée moyenne de 21 ans et 9 mois.
Des investisseurs qui représentent 16 % des emprunteurs en ce premier trimestre 2017, contre 10 % il y a 5 ans, avec une nette accélération ces deux dernières années, qui sont attirés par l’effet d’aubaine créé par les taux bas et le dispositif Pinel qui date de l’automne 2014 : « Investir lorsque les taux sont bas comme c’est encore le cas actuellement permet de diminuer l’effort d’épargne ou de disposer d’une enveloppe de financement plus élevée, ce qui peut permettre de défiscaliser davantage. Mais même si les taux remontent, dans le cas d’un investissement, grâce à la défiscalisation des intérêts d’emprunt, l’impact est finalement deux fois moins important que pour l’achat de sa résidence principale… », estime Jérôme Robin, président de Vousfinancer.
Avec les incertitudes qui existent liées au résultat de l’élection présidentielle notamment : quelle sera la nouvelle version du dispositif Pinel par exemple ? Quelles seront les répercussions sur les investisseurs de la mise en place du prélèvement à la source de l’impôt ? « Les investisseurs veulent profiter du Pinel et ne pas prendre le risque de passer à côté de ce dispositif attractif pour les investisseurs et vertueux pour le marché immobilier », conclut Renaud Cormier.

En savoir plus :

Actualité suivante »
« Actualité précédente

Partager sur :

bot