Afin de faciliter votre navigation et vous proposer des offres adaptées, notre site utilise des cookies. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter notre page sur le respect de la vie privée. Fermer

Le spécialiste de la loi de défiscalisation Pinel

Actualités loi Pinel

Edition du 22/05/2018

Comment profiter de la défiscalisation Pinel ?

investissement loi Pinel 2018
Découvrez quelles sont les conditions à respecter pour bénéficier de la défiscalisation Pinel. © Fotolia

Tags immobilier neuf, investissement immobilier, investissement locatif, loi Pinel, dispositif Pinel

Le dispositif Pinel a été prorogé pour quatre années afin de soutenir l’investissement locatif dans l’immobilier neuf ; mais comment en bénéficier ? Quelles sont les conditions à respecter pour défiscaliser au mieux ?

Créée fin 2014, la défiscalisation Pinel a pour objet de soutenir l’investissement locatif dans l’immobilier neuf. Cette réduction d’impôt permet de favoriser la construction de logements neufs dans les zones les plus tendues et elle a donc été prolongée jusqu’à fin 2021. A qui s’adresse-t-elle ? Comment en profiter ? Surtout quelles conditions respecter ? Revue de détails des démarches à effectuer pour bénéficier de cette défiscalisation.

Quelles conditions respecter pour investir en Pinel ?


Afin de profiter de la réduction d’impôt qui découle d’un investissement Pinel, il faut respecter divers critères. Pour rappel, la défiscalisation varie de 12 %, 18 % voire 21 % du montant de l’investissement, selon l’engagement de durée de location choisie, c’est-à-dire 6, 9 ou 12 ans. Le montant de l’investissement est limité à deux achats par an, soit 300 000 € par foyer fiscal et à 5 500 €/m² de surface habitable. Le bonus fiscal peut donc atteindre 63
plafond de ressources Pinel 2018
Pour obtenir le bonus fiscal Pinel, il faut louer le bien à des locataires respectant des plafonds de ressources en N-2. © Trouver-un-logement-neuf.com
000 € sur 12 ans, soit 5 250 € de déduction d’impôt chaque année.


Pour en bénéficier, il faut bien sûr être fiscalement rattaché à la France, mais aussi s’engager à louer le logement Pinel. Ce logement doit être situé dans les zones les plus tendues en matière de marché locatif, c’est-à-dire les zones A, Abis, B1 et jusqu’à fin 2018, la zone B2.

Quels sont les engagements à suivre pour défiscaliser en Pinel ?


Autres engagements : louer le bien à des locataires sous conditions de ressources et en respectant un plafond de loyers qui varie selon son emplacement géographique.
En 2018, les plafonds de loyer sont de 16.96 €/m² en zone A bis, 12.59 €/m² en zone A, 10.15 €/m² en zone B1 et 8.82 €/m² en zone B2. A cela s’ajoute, un coefficient multiplicateur basé sur la formule suivante : 0,7 + 19/S, dans laquelle S est la surface du logement, afin de ne pas désavantager certaines typologies de logements.
Pour ce qui est des conditions de ressources à respecter pour le locataire, elles sont prises pour les baux signés en 2018 sur les revenus de l’année N-2, c’est-à-dire 2016 (cf. tableau des plafonds de ressources).
Particularité du dispositif Pinel : il est possible de louer à ses propres ascendants ou descendants s’ils respectent ces critères.
Infos en + : Pour être éligible au dispositif, le logement Pinel doit aussi être acheté neuf entre le 1er septembre 2014 et le 31 décembre 2021 ou en VEFA / achat sur plan et achevé dans les 30 mois suivant la signature de l’acte notarié d’achat. Un contrat de bail doit également être signé dans les 12 mois après la livraison.

En savoir plus :

Trouver un investissement Pinel pour défiscaliser
Actualité suivante »
« Actualité précédente

Partager sur :

bot